CHARTE de L’ ECOUTANT

 L’écoutant s’engage à laisser la place à l’Esprit Saint  et donc à prier avant pendant
et après sa permanence, comme après chaque appel.

L’écoutant s’impose la règle d’une discrétion absolue qui est à mettre sur le même pied
que le secret professionnel.

Lors des écoutes, il veillera :

 

 

1) à respecter l’anonymat et les opinions de l’appelant
2) à exercer une écoute attentive
3) à relever tout qui pourrait être un point de départ pour la prière,
4) à une prière proposée : si possible exprimée oralement, moyennant l’accord de l’appelant,  et, sinon, silencieusement.
Il est bon d’inviter l’appelant à formuler lui-même sa prière, pour autant qu’il le désire
Et aussi de lui signaler les relais (couvents, priants…) auxquels elle sera envoyée, dans le respect de son anonymat.
–  à se garantir une réelle disponibilité intérieure et extérieure tout au long de sa permanence,
–  à assurer  au minimum deux plages d’écoute par mois,
–  à respecter scrupuleusement son horaire d’écoute   ou à trouver un remplaçant parmi les écoutants de l’équipe,
–  à ne pas sortir de son anonymat,
–  à nourrir sa vie spirituelle en Église, par la participation aux Sacrements, et  aussi par des lectures,
–  à participer aux  trois supervisions annuelles, organisées par TEP.