• Notre téléphone: 02 5393924
  • Diocèses:

Font Size

Screen

Profile

Layout

Direction

Menu Style

Cpanel
Communion Inter-diocésaine
Communion Inter-diocésaine

Communion Inter-diocésaine (6)

Sur ces pages de Communion, vous trouverez les messages en Communion entre tous les diocèses et adressés à tous les diocèses.

Cherchez ici aussi les propositions, partages, discernements pour le Renouveau dans notre Pays. Pour les informations sur les contacts du Renouveau en Belgique et sur le Centre du Renouveau: voir >Renouveau > Renouveau en Belgique ou Cliquez ICI

A la recherche d'un nouveau vivre ensemble
 
L’Arche,
Foi et Lumière et L'Och

 

Les communautés de L’Arche, Foi et Lumière et l'OCH
ont le plaisir de vous inviter

à L'Ichec - Montgomery

rue du Duc, 132  1150  Bruxelles
N'hésitez pas à diffuser ce message autour de vous !

 

   L'heure est venue d'annoncer une nouvelle fois la Résurrection du Christ". Ainsi s'exprimait  récemment à Rome le cardinal Fisichella, à propos de la nouvelle exigence d'évangélisation.

     Evangéliser, annoncer la bonne nouvelle. Mais le Christ ressuscité est-il pour nous une bonne nouvelle ? - Telle est sans doute la première question à nous poser à nous-mêmes, pour tenter ensuite de nous formuler à nous-mêmes  une réponse. Où ai-je fait l'expérience, dans ma vie, de Jésus  Sauveur ?  Joie de m'être découvert aimé - gratuitement, sans aucun mérite de ma part ? " "D'un amour éternel je t'ai aimé"; joie d'avoir été pardonné, délivré d'inquiétudes ou de culpabilités, ou de toute autre prison ; joie d'une "guérison"physique ou spirituelle ?


     Osons-nous témoigner, dans notre groupe de prière, des "visites" du Seigneur, ou laissons-nous ce soin aux "spécialistes" ? Et au dehors, osons-nous partager notre expérience ? Certes, il nous arrivera de rencontrer indifférence  ou scepticisme poli : " Tant mieux si ça lui fait du bien, mais moi j'ai d'autres  chemins pour essayer de trouver "mon équilibre". Plusieurs fois, lorsqu'il m'est arrivé de témoigner auprès de collègues professeurs  de ma joie dans le Renouveau, j'ai cru me heurter à de telles interprétations... Mais peu importe : à travers sa Parole  et notre parole, le Seigneur  agit... à son heure, qui n'est pas nécessairement la nôtre.

      Partager notre expérience, mais avec qui ? La manière des Cellules paroissiales d'évangélisation  peut nous inspirer : avant d'inviter quelqu'un à rejoindre  ces cellules, il est recommandé à chacun de prier, pour que le Seigneur nous indique, dans nos relations et connaissances, à qui il convient de  parler. Plus largement, lorsque j'entame ma journée et que je prévois telle rencontre, il est bon de demander au Seigneur de m'inspirer, au moment opportun, la parole qui convient...

     Et ne croyons surtout pas que l'évangélisation soit réservée aux prêtres et autres "professionnels". Ce serait plutôt le contraire !  Le fondateur du chemin néo-catéchumal a signalé, après  l'échec de l'évangélisation par des prêtres, l'étonnant  et merveilleux succès de laïcs, de familles  auprès d'autres familles. ...

     Je signale, pour terminer, qu'il existe  en Belgique francophone deux écoles d'évangélisation : l'école Jean-Paul II  et l'école saint André  ( cf. renseignements et programmes sur le site du Renouveau). Une dernière remarque : à consulter ce site, vous serez étonnés  par la multitude de propositions de soirées,  sessions, retraites etc. dites de "guérison". Très bien ! Nous devons nous réjouir de cette abondance de  "l'offre", mais ne serait-ce pas aussi un puissant -et efficace- témoignage que d'essayer d'accorder nos dates en fonction des propositions d'autres personnes ou groupes - voire en y participant  ou en nous effaçant... pour une plus grande communion?

Que le Seigneur  nous inspire !

Paul Favraux sj

                        Traduction de l’allocution de: 

                                                                                                                    Wilfried  Brieven              
                                                                                                                    Postel   17-19.2.2012
                                                                                                                

« C’est un feu  que je suis venu apporter sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé » (Lc 12,49).  C’est de ce feu que nous aimerions vous entretenir  ce matin.

Parfois l’on évoque les débuts du Renouveau en Flandre en parlant du « feu des débuts ». J’estime devoir me porter en faux contre cette présentation,  car il est essentiel de savoir et de croire que ce feu de l’Esprit est toujours brûlant en nous.

Mais est-ce que nous le croyons vraiment ?
Tous ensembles nous devons réagir avec la force de l’Esprit contre toute forme de découragement dans le Renouveau…  C’est pour cela que nous sommes réunis en ces jours à Postel.

Même si la première lecture de la liturgie est très belle, vous me permettrez de commenter d’abord la deuxième : « En toute occasion, en toute circonstance, rendez grâces à Dieu ».
Quand tout va bien – un jour comme celui-ci - il ne m’est pas difficile de rendre grâces… mais quand tout va mal ? Et pourtant, durant ma dernière retraite, il nous a été recommandé de lire un vieux classique du Renouveau charismatique : « Puissance de la louange », de Merlin Carothers, un pasteur protestant américain. « En toute circonstance, rendez grâces à Dieu ». Le livre est trufé d’anecdotes, de récits de rencontres, plus étonnantes les unes que les autres. L’auteur est un ancien aumônier militaire américain, durant la guerre du Vietnam. Ce n’était pas un enfant de chœur ! Le livre commence par le récit de sa détention dans une prison militaire, suite à une incartade lourde de conséquences ; puis par sa réintégration dans l’armée, suivie de sa conversion et de son appel au ministère de Pasteur dans son Eglise. Je me bornerai à une de ces anecdotes. 

 

Dans ce numéro:L'allocution de la présidente  de l'ICCRS  lors de la Rencontre Européenne des représentants nationaux en Allemagne en novembre 2011

 Comment aller de l'avant

 Nous avons commencé par rappeler les précédentes allocutions présidentielles à Varsovie en 2007 ; le thème en était « Europe, lève-toi ». Ces allocutions partaient du  document intitulé Ecclesia in Europa,surtout l'exhortation du paragraphe de conclusion (n°121) : N'ayez pas peur ! Évangile n'est pas contre vous mais pour vous. Ayez confiance ! Dans l'Évangile, qui est Jésus lui-même, vous trouverez l'espérance sûre et durable à laquelle vous aspirez. Soyez-en certains ! L'Évangile de l'espérance ne déçoit pas!*

Chers amis,

Pour celles et ceux qui aiment gravir les sommets des montagnes durant le temps des vacances, ces quelques lignes de communion pourraient s’intituler : “De la montagne au vallon“.   Comme dans les guides, les chemins de randonnée sont balisés par quelques repères qui aident à atteindre le but. Il en est de même pour le parcours spirituel de nos communautés judéo-chrétiennes

- Du mont Carmel, à l'Horeb, du mont Thabor aux collines de Beauraing.

 Rappelez-vous la Parole du Seigneur à travers les quelques récits lus durant ces deux mois d'été. Sur le mont Carmel, après avoir provoqué, seul, les 450 prophètes de Baal, Elie implora le Seigneur de manifester sa gloire. Le feu tomba et dévora l’holocauste, les prophètes de Baal furent massacrés et le peuple crut en Dieu. Ensuite, face aux menaces de la reine Jézabel, il prit peur et s’enfuit jusqu’à la montagne de Dieu, sur l’Horeb. Devant l’entrée de la grotte où il se réfugia, les éléments naturels se déchainèrent, l’ouragan, le tremblement de terre et les fracas de la foudre. Mais c’est par une brise légère que le Seigneur révéla à Elie que c'est dans la profondeur et le silence de son intériorité, que sa relation avec Lui pouvait être restaurée. La rencontre dans un cœur à cœur avec

Articles sur notre site


Vous êtes ici: Infos Activités, rencontres dans les Diocèses Communion Interdiocésaine